Communauté

Portrait de notre quartier

UN INDICE POUR MIEUX CONNAÎTRE LES CONDITIONS DE VIE LIÉES À LA SANTÉ

L’indice de défavorisation permet de caractériser le milieu dans lequel vivent les individus à partir d’indicateurs associés à des problèmes de santé dans la population. La dimension matérielle de l’indicateur est basée sur la scolarité, l’emploi et le revenu alors que la forme sociale traduit plutôt les variations de la structure familiale et de l’état matrimonial. Les individus qui vivent dans des milieux plus défavorisés sont plus susceptibles de mourir prématurément, de cumuler plusieurs maladies chroniques, de subir un traumatisme ou un accident de la route, de souffrir de diabète ou du cancer du poumon. La défavorisation est liée à une plus forte mortalité par cancer et maladies de l’appareil circulatoire et respiratoire; elle est aussi associée aux troubles de santé mentale et à la détresse psychologique.

UNE FAIBLE PROPORTION DE LA POPULATION FAVORISÉE SUR LES DEUX DIMENSIONS À LA FOIS

  • Le CIUSSS du Centre-Sud est le territoire où l’on trouve la plus faible proportion de la population vivant dans des conditions favorables à la fois matériellement et socialement.
  • Entre 2001 et 2011, on note une diminution de la population qui vit dans des conditions défavorables à la fois matériellement et socialement combinée à une hausse de la population qui vit dans un milieu défavorisé socialement seulement.

Sainte-Marie se positionne au 88e rang de la défavorisation matérielle sur les 101 voisinages de Montréal.



30% minimum

La moitié de la population consacre un
MINIMUM DE 30%du revenu au loyer

1/2

Une personne sur deux vit avec un revenu annuel
INFÉRIEUR À 20 000$

icon-main

50% des familles

du quartier sont monoparentales(33% pour Montréal)

icon-building

79%

de la population sont
locataires

 

2/3 des familles

reçoivent le montant maximal d'aide aux familles de la Régie des rentes du Québec.

55.8% des enfants de moins de 6 ans

du territoire du CLSC des Faubourg vivent dans un ménage SOUS LE SEUIL DE FAIBRE REVENU

L’état de santé influencé par les conditions de vie!

« Des conditions socioéconomiques défavorables affectent la santé la vie durant. Les personnes situées au bas de l’échelle sociale sont deux fois plus exposées au risque de maladie grave ou de décès prématuré que celles qui se trouvent près du sommet de l’échelle. » (Les déterminants de la santé, les faits, Organisation mondiale de la santé, Europe 2004)

Sur notre territoire 30,7% des ménages vivent avec un revenu annuel de moins de 20 000$.

De tous les groupes sous le seuil de faible revenu, ce sont les familles monoparentales dirigées par une femme qui sont le plus touchés.

Les inégalités en santé et les déterminants sociaux de la santé ne sont pas des notes de bas de page aux déterminants de la santé. Ils en sont la pierre angulaire.

Michael Marmot, président de la Commission des déterminants sociaux de la santé

Des parents parfois démunis et ayant besoin de support !

Le taux de signalement à la Direction de la Protection de la Jeunesse (DPJ) et de placement est presque LE DOUBLE que de l’ensemble de l’île de Montréal.

Des écoles faisant face à des besoins particuliers !